La synchronisation menstruelle : mythes et réalités

Martha McClintock qui, en 1971, pensa
avoir mis en évidence le phénomène
de synchronisation menstruelle.
Baguenaudant sur le net comme il m'arrive souvent, je suis tombé cet après-midi sur un long échange de forum à propos du livre de Chris Knight, Blood Relations — que je critiquais dans mon propre bouquin.

J'avais en effet repéré ce qui me semblait être de sérieux problèmes dans le raisonnement de Knight. Mais les interventions du forum (globalement de très bonne qualité, il faut le dire) m'ont montré que dans ma grande ignorance, j'étais passé à côté d'un élément majeur : la synchronisation des menstrues, capacité bien connue des corps féminins vivant de manière rapprochée et pièce maîtresse de la reconstruction effectuée par C. Knight de la « grève du sexe » originelle, cette synchronisation des menstrues donc... n'a jamais été établie (cf. l'article de Wikipedia en anglais, fort complet, ou cet article, en français).

Voilà qui porte un rude coup au raisonnement qui en faisait une avancée évolutive majeure, censée avoir permis aux femmes d'imposer l'investissement parental des mâles et le passage de la Nature à la Culture...

Aucun commentaire